Le PSG perd le Trophée des Champions

Le PSG n’a pas remporté le trophée des champions qui avaient lieu ce soir à Tunis contre l’olympique de Marseille. L’entraîneur du PSG Antoine Kombouaré avait pourtant aligné son équipe type, malgré l’absence de Guillaume Hoarau qui était suspendu.


Avec Bodmer au milieu de terrain en compagnie de Claude Makélélé, Néné à gauche et Sessegnon à droite, on pouvait s’attendre à un jeu un peu plus technique et offensif que l’année dernière. Si le Brésilien Néné a confirmé ses attentes, notamment en tirant bien les coups de pied arrêtés, Sessegnon n’a pas été formidable sur son côté droit. Bodmer a apporté un peu plus de puissance physique que Jeremy Clément dont il a pris la place, mais il doit encore rendre ses repères à ce poste qui n’a pas occupé depuis très longtemps.

Le principal enseignement que l’on peut tirer de ce match est que Luyindula est vraiment maladroit, et qu’il n’a pas sa place en tant que titulaire. Après avoir vendangé quelques très belles occasions, il est responsable du premier raté aux pénaltys, puisque c’est aux pénaltys que s’est joué le match. Erding a fait une première mi-temps correcte, mais a été plutôt absent en seconde. On peut d’ailleurs regretter que Antoine Kombouaré n’est pas faire entrer Kezman un peu plus tôt qu’à 10 minutes de la fin, car il s’est montré plutôt dangereux.

L’olympique de Marseille a toutefois dominé le PSG en seconde mi-temps, et la victoire est tout à fait méritée, malgré que cela me fasse du mal de l’avouer. Il s’en produit un jeu beaucoup plus technique, et cela en l’absence de nombreux titulaires. A noter la blessure de leur défenseur Diawara victime d’un claquage.

Pour le moment, je ne suis pas vraiment optimiste sur la qualité du jeu que le PSG pourra produire l’année prochaine, et je m’attends à revivre une nouvelle saison compliquée. Une chose est certaine, il faut absolument recruter un défenseur central, car Sakho et Camara ne forment quand même pas une charnière qui fait frémir les attaquants adverses.